Subscribe to La Lettre Pro feed La Lettre Pro
La lettre Pro de la Radio et des Médias est une lettre confidentielle d'actualité professionnelle sur la Radio et les Médias. La puissance du média radio.
Updated: 2 weeks 13 hours ago

Une nouvelle campagne TV pour M Radio

Fri, 2019-02-08 09:30
Depuis hier, sur TF1 et pendant un mois, M Radio communique grâce à un nouveau spot. Un spot pub qui rappelle les fondamentaux de M Radio qui est le seul réseau national à diffuser uniquement de la chanson française à 99.9% sur 100 fréquences (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nice, Rennes…).
Dans cette nouvelle pub télé M Radio s’entoure de quatre artistes incontournables de sa playlist : Kendji, Zazie, David Hallyday et Patrick Bruel, des artistes qui sont les plus diffusés sur M Radio toutes radios nationales confondues. Une campagne pub télé diffusée sur les chaînes du Groupe TF1 et de nombreuses autres chaînes (TMC, LCI, TF1 Séries Films, TFX…).
Une grosse opération de communication dans la presse est également lancée pour accompagner cette campagne télé (Paris Match, Elle, Télé 7 jours, Public, JDD…). Et, à cette occasion, dans les prochains jours, M Radio offrira à ses auditeurs la somme de 20 000 euros.

Africa n°1 et Mélody d'Afrique fêtent le DAB+ à Lille

Fri, 2019-02-08 08:38
À l'occasion de son arrivée à Lille en DAB+, Africa n°1 a lancé avec la chaine TV Melody d'Afrique, un concours dans les Hauts-de-France auprès des groupes musicaux ayant des influences africaines.
Parmi la vingtaine de maquettes parvenues, c'est le groupe lillois " Chancellor and the Bamara " qui vient de remporter le concours. Le groupe participera le 20 février prochain à la soirée de lancement du DAB + à la Gare Saint-Sauveur de Lille et aura le privilège de jouer avec Manu Dibango. Le saxophoniste mondialement connu est aussi un des animateurs vedettes d'Africa n°1 depuis 20 ans et parraine l'événement.
La soirée organisée par Africa n°1 et Melody d'Afrique est ouverte gracieusement au public lillois. De nombreux artistes africains s'y produiront de 19h30 à minuit. Les chanceux ne repartiront pas les mains vides… Les organisateurs s'étant associés à la marque de postes DAB + haut de gamme, Roberts, pour faire gagner des lots au cours de la soirée.

Comment contribuer à la Journée mondiale de la radio ?

Fri, 2019-02-08 08:19
Le 13 février est devenu la Journée mondiale de la radio après avoir été proclamé par les États membres de l'UNESCO en 2011 et adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2012 comme Journée internationale. La date a été choisie pour commémorer le lancement de la radio des Nations Unies en 1946 et offre ainsi l'occasion de célébrer annuellement la radio et son impact sur notre monde.
Le 13 février 2019, l'Unesco célébrera la 8e édition de la Journée mondiale de la radio. Cette journée marque le moment où les citoyens du monde entier célèbrent la radio et l’impact qu’elle a sur nos vies. "La radio nous informe, nous transforme et nous unit. Elle rassemble des personnes et des communautés venant de tous les horizons, et favorise ainsi le dialogue positif en faveur du changement" souligne l'Unesco.
Plus précisément, la radio est excellent moyen pour contrer les appels à la violence et la propagation des conflits, en particulier dans les régions potentiellement plus exposées à de telles réalités. La Journée mondiale de la radio 2019 célébrera le thème "Dialogue, tolérance et paix".

Les émissions qui proposent une plate-forme de dialogue et de débat démocratique sur les questions liées à la migration ou la violence à l'égard des femmes peuvent contribuer à sensibiliser les auditeurs, et ouvrir de nouvelles perspectives afin d’aller vers des actions positives. Les émissions de radio peuvent également renforcer la tolérance et dépasser les différences en séparant les groupes, notamment en les unissant sous des objectifs et des causes communes. Par exemple, autour de questions sur l’éducation de leurs enfants ou de santé locale. Cette Journée mondiale de la radio 2019 célébrera l'impact de la radio pour la poursuite d'un monde plus pacifique et plus tolérant.
Les radios sont invitées à diffuser des spots de promotion de cette journée disponibles en 6 langues ICI.

Les Indés Radios : nouveau partenariat avec The Voice

Fri, 2019-02-08 08:00
Pour la 8e année consécutive, les Indés Radios sont les partenaires radio exclusifs de l'émission de TF1 "The Voice : la plus belle voix" diffusée en prime time dès ce 9 février. Pour cette édition encore, le partenariat s’appuie sur le maillage local et la puissance en région des radios, en amont, pendant et après l’émission à travers un dispositif complet.
Depuis 3 ans, Les Indés Radios organisent des castings en région pour permettre à de nombreux talents d’accéder à l’émission. Les radios lancent les appels, puis présélectionnent des candidats parmi les centaines de candidatures qu’elles reçoivent. Elles mobilisent toute la vie culturelle locale pour trouver les meilleurs talents, et organisent notamment des partenariats avec des conservatoires, des écoles de chant, des salles de répétition, etc. Pour cette saison, 14 castings ont eu lieu dans toute la France :  à Fréjus (Kiss FM), Limoges (Flash FM), Lyon (Scoop), Dijon (K6 FM), Le Mans et Blois (Sweet FM), Perpignan (100%), Strasbourg (Top Music), Lorient (Jaime Radio), Marseille (Maritima), Nancy (Direct FM), Montpellier (RTS), Montfermeil (Swigg) et Pons (Wit FM).

Des contenus exclusifs pour les auditeurs Cette année, une coordinatrice va permettre à l’ensemble des 131 radios qui le souhaitent d’accéder aux coulisses de l’émission et de réaliser des interviews exclusives des Talents. Ces contenus seront mis en valeur sur les ondes des stations des Indés Radios, sur leurs sites, applis et réseaux sociaux, ainsi que sur l’appli « Les Indés Radios » et sur la chaîne Youtube du Groupement.
De plus, comme l’année dernière pendant l’émission, les radios qui le souhaitent choisiront un ou plusieurs Talents qu’elles soutiendront en fonction par exemple de leur origine géographique ou de leur univers musical. Les auditeurs seront incités à soutenir le Talent par leur vote lors des duels l’impliquant et pourront gagner des dotations exclusives.

Repli du chiffre d’affaires pour Lagardère Active

Fri, 2019-02-08 07:38
Au 31 décembre 2018, le chiffre d’affaires de Lagardère Active s’établit à 895 M€, soit - 2.3 % en données comparables et - 3.6 % en données consolidées. L’écart entre les données consolidées et les données comparables s’explique essentiellement par un effet de périmètre négatif (- 13 M€), principalement lié aux cessions de LARI, MonDocteur et Doctissimo, partiellement compensées par les acquisitions de Skyhigh TV et d’Aito Media Group.
En 2018, le CA est en léger repli, les bonnes performances des chaînes TV et de la production audiovisuelle permettant de compenser partiellement la contraction des revenus de publicité et de diffusion sur la presse magazine ainsi que les effets des baisses d’audience d’Europe 1. Le CA Publicité sur l’année est en baisse contenue de -1.8 % sur l’ensemble de la branche, notamment grâce à la dynamique positive des revenus publicitaires sur les chaînes TV. Le chiffre d’affaires Diffusion est en baisse de -4.5 % sur l’année, liée à la baisse de la diffusion kiosque. Au 4e trimestre 2018, le CA de Lagardère Active s’élève à 270 M€ en baisse de -6.6 % en données comparables et - 10.2 % en données consolidées. Les radios sont en léger retrait (- 2.7 %), principalement en raison des effets des baisses d’audience d’Europe 1.


Podcast #11 : "L'Hebdo Radio" de La Lettre Pro de la Radio

Fri, 2019-02-08 07:17
La consultation #MaRadioDemain, le DAB+ en Suisse, Nicolas Curien au Salon de la Radio, un nouvel outil proposé par Hyperworld et l'animateur Fred Musa dans "La Mécanique des Ondes". Voilà pour le riche sommaire de ce 11e Hebdo Radio de La Lettre Pro de la Radio.
L'Hebdo Radio de La Lettre Pro de la Radio : c'est le podcast dédié à toute l'actualité de la radio. Chaque semaine, le vendredi matin, l'équipe vous permet de bénéficier d'un condensé de l'actualité de la semaine. Direction la Suisse : lors du SwissRadio Day, on connaîtra, enfin, la date officielle du Switch-Off qui tirera un trait définitif sur la FM.  HyperWorld a lancé "Gold Index ". Un nouvel outil pour mieux gérer votre back catalogue. Le DAB+ en France. Nicolas Curien en charge de la radio au CSA lance un appel à toutes les radios pour se diriger vers le DAB+. Toutes radios…  La Journée mondiale de la radio aura lieu ce 13 février. Portée par l'Unesco, l'équipe du Salon de la Radio y prend une part importante avec le lancement d'un concours et d'une radio temporaire. On s'intéresse, aussi, aux résultats de la consultation #MaRadioDemain lancée par Radio France au printemps dernier et à un nouvel épisode de "La Mécaniques des Ondes" qui recevra l'animateur Fred Musa.
Un podcast à télécharger, à écouter ou à diffuser.


Radioline lance une version mobile Premium inédite sur mobile

Fri, 2019-02-08 06:36
La société Radioline - première plateforme d’agrégation radio et podcast en Europe - lance une version Premium de son application mobile, d’abord en version iOS. Dans cette version Premium, l’application s’enrichit de nouvelles fonctionnalités pour offrir confort et simplicité aux utilisateurs.
Première application radio proposée sur l’AppleStore en France (2009) sous la marque Liveradio (en partenariat avec Orange), la société pionnière Radioline fondée par le serial entrepreneur Thomas Serval (Président du groupe Baracoda) a acquis une expérience unique au fil des années. Depuis, le service s’est largement internationalisé sous la direction de Xavier Filliol, entrepreneur précurseur de la musique en ligne dès 1998 (MP3.FR, Musiwave). Dix ans plus tard, Radioline est devenu l’un des services les plus populaires en Europe, avec plus de 40M d’applications installées, dont près de 30% en France. À ce jour, plus de 30 partenaires utilisent la plateforme Radioline en France et à l’international, sur de multiples terminaux (mobile, OTT, watch, smart speaker, automotive…) : Deezer, Free, Canal+, Devialet, Mediamobile, Vewd, VirginMedia UK, UnityMedia, Proximus, TCL, Xiaomi etc.

Côté contenu, Radioline propose l’écoute d’un très large catalogue du monde entier : 90 000 radios et podcasts de 130 pays. Un travail unique de curation offre des sélections nationales et par thématiques (Musique, Sport, Informations…) dans près de 80 pays et en 9 langues. Pour améliorer encore le confort d'utilisation, Radioline lance une version Premium, sans publicité en ligne avec un nouveau design et des services à valeur ajoutée. Elle sera disponible en version abonnement mensuel ou en paiement annuel. "Après 10 années de développements d’applications radio, notre expérience nous a permis de mieux appréhender les attentes de nos fidèles utilisateurs à travers cette version Premium, à un prix très compétitif de moins de 3,50€ par mois" a précisé Xavier Filliol, COO de Radioline.

Confort, design, simplicité La nouvelle application mobile propose dans un nouveau design l’accès à l’ensemble des contenus, aux fonctionnalités de mise en favoris, d’ajout de titre à sa playlist (Deezer, Spotify), de timer de mise en veille, et intègre les protocoles de diffusion Chromecast / Airplay / Bluetooth. Dans cette version Premium, l’application s’enrichit de nouvelles fonctionnalités qui offrent une expérience unique, entre confort et simplicité : l'écoute de podcast hors connexion, plus de 100 radios musicales en haute qualité (MP3, 320 Kbps), la suppression de toute publicité en ligne, la reprise automatique de l’écoute au lancement de l’app et l'ajout jusqu’à 50 titres préférés aux playlists des utilisateurs (Apple Music, Deezer, Spotify). Cette version Premium est proposée à 3.49€ TTC par mois (avec un mois offert) ou à 34,99€ TTC par an (avec deux mois offerts). Une version Premium pour Android sera lancée au printemps, avec les mêmes caractéristiques d’offre et de prix.

Hyperworld lance l'outil Gold Index

Thu, 2019-02-07 16:41
Comment améliorer sa programmation musicale ? HyperWorld a lancé une web app innovante afin de permettre à ses clients d’accéder plus facilement à l’exhaustivité des données avec le même degré de confort que pour les nouveautés. La plateforme permet donc une meilleure exploitation des datas et permet aux radios clientes de mettre à jour leur back catalogue de golds de manière plus efficace.
LLPR - Pourquoi avoir lancé Gold Index ?
Pour répondre à un besoin exprimé par de nombreux clients radios. En effet, à la différence d’une vague de call online où le nombre de titres testés est en moyenne de 35, le volume de titres testés dans le cadre d’un auditorium (entre 200 et 1 000) rend parfois compliqué l’exploitation des résultats au sein de classeurs Excel traditionnels : il faut souvent "jongler" entre différents tableaux pour croiser les données, faire parler les datas et catégoriser chaque titre. Nos clients qui ont pris l’habitude du confort de notre web app Hit Index pour les calls ont parfois du mal revenir à Excel pour les auditos. Fort de ce constat, HyperWorld a développé une web app innovante, souple, intuitive et ergonomique afin de permettre à ses clients d’accéder plus facilement à l’exhaustivité des données avec le même degré de confort que pour les nouveautés. La plateforme permet donc une meilleure exploitation des datas fournies et aide nos clients, in fine, à mettre à jour leur back catalogue de golds de manière plus efficace.
 
LLPR - En quoi consiste l’outil Gold Index ?
Gold Index est une plateforme online développée en responsive design et donc accessible depuis un ordinateur, une tablette, voire un smartphone pour les addicts. Une fois publiés les résultats de l’audito, le client n’a plus qu’à se connecter (via login et mot de passe) sur le site dédié afin de profiter de la plateforme et analyser ses résultats dans un environnement attrayant et coloré. Bien entendu, les customisations sont sauvegardées automatiquement ce qui permet au client de procéder à l’analyse de ses résultats lors de plusieurs sessions de travail, ce qui est indispensable car l’analyse et l’exploitation des résultats d’un audito dure parfois des semaines voire des mois...
LLPR - Comment fonctionne Gold Index ?
Une fois terminé le terrain d’un audito, HyperWorld procède à un nettoyage afin d’éliminer les répondants non fiables. Aucun compromis ne peut en effet être toléré sur la qualité des réponses et des répondants, afin de livrer des résultats solides. S’enclenche ensuite un processus permettant à un robot d’intégrer ces datas brutes au sein de l’application. Une dernière phase de contrôle et de validation des résultats est cruciale avant la mise à disposition.
LLPR - Qu’offre l’interface à l’utilisateur ?
Ecoute de l’extrait testé (enfin un peu de son dans ce monde de chiffres !) comme dans Hit Index, analyse de l’échantillon et des duplications entre stations, classements automatiques des titres, comparaisons entre scores ou entre cibles, filtres personnalisables sur chaque indicateur (la passion, le rejet, la familiarité…) ou chaque métadonnée client (décennie, genre instrumental, tempo…), labellisation automatique de titres suivant certains critères simples, ou labellisation ad hoc par l’utilisateur (création et sauvegarde ad libitum de ses propres sélections de titres), moteur de recherche (artistes ou titres), voire exports Excel pour les nostalgiques…: autant de fonctionnalités qui aideront les radios à obtenir des analyses intuitives et sur mesure en quelques clics. Le calcul des indicateurs est également proposé de manière dynamique permettant ainsi à la radio de voir en direct l’impact de ses choix sur les sélections créées.
LLPR - Quel est le coût de ce nouveau service ?
0€ : pour répondre à l’attente de nos nombreux clients actuels et parce que nous faisons le pari que cette nouvelle plateforme nous amèra de nouveaux clients pour les auditos, car à notre connaissance il n’existe pas d’équivalent sur le marché. La mise à disposition des résultats d’un audito sous la plateforme Gold Index n’engendrera donc aucun coût supplémentaire pour le client. Ce nouveau service a été développé pour l’aider à mieux exploiter la richesse et la profondeur des données transmises et pour sélectionner ou "taguer" les titres testés. La personnalisation, la lecture et le partage des résultats s’en trouvent ainsi grandement facilités.

Le marché français de la pub digitale atteint 4 876 M€ de chiffre d’affaires

Thu, 2019-02-07 16:14
Pour la 10e année consécutive, le SRI et l’UDECAM ont dévoilé les résultats de l’Observatoire de l’e-pub. Cette étude donne un éclairage sur le marché publicitaire digital et son écosystème, en analysant l’évolution de son chiffre d’affaires net par leviers, par formats, par modes d’achat et par devices. Depuis 2008, le marché n’a cessé de croître et d’évoluer, au rythme soutenu de la digitalisation des médias, des audiences, des organisations et des annonceurs. En 2018, la publicité digitale retrouve une vigueur jamais observée depuis 2009 Avec une croissance de 17% par rapport à 2017, le marché de la publicité digitale compte pour 4 876 M€ en 2018. En 10 ans, le marché a été multiplié par 2.5. Sur l’ensemble de l’année, le Search a progressé de 11%, il représente 45% du marché global et un CA net de 2 275 M€.
Le Display global connaît une croissance de 30% (1 974 M€), il représente 40% du digital mais son évolution est très contrastée. Les autres leviers  sont quant à eux en croissance de + 6%, ils représentent 15% du marché global, et leur CA net s’élève à 735 M€. Les médias dits "historiques' représentent 16% du Display global et 36% du Display hors Social.

Le Social impacte fortement tous les leviers du Display En 2018, le Display global représente un CA de 1974M€, en croissance de 30%. Comptant pour 55%, les Réseaux Sociaux, qui croissent de 63%, impactent fortement les tendances des différents leviers du Display global. La vidéo (Instream et Outstream), dont l’explosion avait déjà marqué l’édition 2010 de l’Observatoire, représente, en 2018, 43% du Display global (847 M€) avec une croissance de 47%. Sous l’effet du Social, l’Outstream confirme sa croissance très dynamique (+ 76%) et compte pour 61% du Display Video global. Par ailleurs, le Mobile est aussi passé 1er écran de consommation vidéo (55%).
Le Programmatique, entendu ici dans sa définition la plus large6, représente désormais 67% du Display global (1 315M€) avec une croissance de 46%, notamment du fait des Réseaux sociaux, dont la commercialisation est nativement programmatique. Dès 2011, l’arrivée des plateformes de trading media qui automatisent la commercialisation des espaces » avait été identifiée comme un enjeu majeur pour le marché. Le mobile toujours en croissance (+ 58%), représente 55% du Display global (1 114M€). Le Social, mobile par nature, prend plus de 80% du Display Mobile global. Les investissements publicitaires Mobile totaux représentent 58% du Marché Search et Display et s’alignent enfin sur les usages puisque 50% du temps passé sur internet se fait sur mobile.
Le Display Hors Social croît de manière plus contrastée En 2018, le Display hors Social (45% du Display global) représente un CA de 886 M€, en croissance de 5%. Pour le Display hors Social, on observe que kes formats Vidéo et Natif restent les leviers les plus marquants du Display hors Social. La Vidéo représente 44 % du display hors social à + 13% (387 M€), le Natif8 est en croissance de 27%, il représente 8% (68 M€), les Opérations Spéciales (158 M€) sont à +13% et comptent pour 18%, l’Audio, encore naissant (11M€) croît de 30%. Enfin, le Classique affiche une baisse de -13%, mais compte encore pour 30% (262 M€). Le transfert vers le Programmatique continue et atteint près de la moitié (46%) du Display hors
Social (336M€). Sa croissance de 26% permet au Display hors Social de garder une tendance positive. Le programmatique hors Social croît tant sur les formats classiques (+10%) que vidéo (+48%).. Le Mobile participe pour près de 60% de la croissance du Display hors Social. Il est en croissance de 14% (193M€) et représente 22% du Display hors Social.

M Radio : un "M Radio Live" avec Patrick Bruel

Thu, 2019-02-07 14:18
Juste après ses concerts du Palais des Sports de Paris du 20 au 23 février, Patrick Bruel a réservé un beau cadeau à M Radio : un "M Radio Live" qui aura lieu le 25 février prochain.
Toute cette semaine, M Radio offre à ses auditeurs le "M Radio Live" de Patrick Bruel annoncé pour le lundi 25 février à l’Alhambra Paris. Un concert privé uniquement sur invitations. Les auditeurs peuvent jouer toute cette semaine et dès qu’ils entendent le titre de Patrick Bruel "Pas eu le temps" sur M Radio, ils sont invités à s’inscrire au 3618 touche 3 pour gagner leurs précieux sésames.
M Radio se revendique comme  la radio numéro 1 sur Patrick Bruel, toutes radios confondues. Le titre "Pas eu le temps" a déjà été diffusé plus de 200 fois sur son antenne (source Yacast).

Way To Go Radio : le DAB+ offre de nouvelles fonctionnalités

Thu, 2019-02-07 10:10
Si la radio doit rester pertinente au XXIe siècle, elle doit continuer à innover. En France, comme ailleurs, le problème est que le spectre FM est quasiment saturé. La DAB+ répond à cette situation en offrant aux auditeurs de nouvelles fonctionnalités et de nombreux autres services.
Le WorldDAB fournit des solutions spécifiques et des conseils sur tous les aspects du passage de la radio analogique à la radio numérique. Cela comprend la réglementation, l'octroi de licences, les essais techniques, l'établissement de réseaux, la commercialisation ou encore la production de nouveaux contenus pour la radio numérique terrestre. Dans les prochains mois, plus de 15 villes devraient voir le lancement du DAB+, dont Toulouse, Bordeaux, Dijon, Grenoble, Saint-Étienne, Tours, Orléans et Poitiers. D'ici 2020, ce sont 70% de la population française qui sera couverte par les signaux DAB+.
Le point en France et en Europe avec notre journaliste, Andy Leve qui a interrogé le président du WorldDAB, Patrick Hannon. Dans cet entretien, il aborde les développements et les défis du DAB+ et décrit les "cinq C".

Médiamétrie dévoile son baromètre sur les Smart Speakers

Thu, 2019-02-07 09:00
La voix, portée par le succès croissant des nouveaux assistants vocaux, est la nouvelle révolution de nos univers numériques. Ces enceintes intelligentes connectées qui ont débarquées en masse ce Noël au pied des sapins constituent de nouveaux supports d'écoute obligeant les radios à repenser l'interaction avec l'auditeur.
Cette année encore, Médiamétrie était partenaire du Salon de la Radio et de l'Audio Digital. Parmi les nombreuses études et présentations dévoilé devant le public, Médiamétrie a abordé la place de plus en plus importante des Smart Speaker, autrement dut des enceintes connectées. Ces outils accompagnent désormais les auditeurs tout en modifiant leurs comportements d'écoute.
Neuf personnes sur 10 ont déjà entendu parler des ces enceintes connectées. Parmi les outils, Google (Google Home) se démarquent clairement des autres concurrents comme Amazon avec Echo, EchoDot et EchoSpot) pour des utilisateurs dont l'âge moyen est de 39 ans. Soulignons que la fréquence d'utilisation d'une enceinte connectée est régulière pour 67%.

Les utilisateurs consultent principalement la musique (62%), les prévisions météo (60%), écoute une radio en live (45%), font des recherches sur Internet (42%), écoutent des news (40%) ou écoutent une webradio (31%).




NRJ Group : un chiffre d'affaires en hausse en 2018

Thu, 2019-02-07 08:18
Avec une croissance de 2.6% du chiffre d’affaires consolidé pour l’année 2018, et malgré des éléments défavorables au 4e trimestre, NRJ Group a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires consolidé de 392.3 M€ dont 235.0 M€ pour la seule branche radio (en baisse de 2.3% sur l'année).
Au 4e trimestre 2018, marqué par le "mouvement des Gilets Jaunes et par les effets du changement de mode d’exploitation en Norvège, le pôle Radio de NRJ Group enregistre un chiffre d’affaires de 68.8 M€, à comparer à 71.5 M€ au 4e trimestre 2017. Corrigé de l’impact de ces deux éléments pour un montant total proche de 3 M€, le chiffre d’affaires du pôle Radio serait en légère croissance au 4e trimestre 2018. Le chiffre d’affaires 2018 du pôle Radio de NRJ Group s’établit à 235.0 M€, en baisse de 2.3 %. "Corrigé de l’effet lié
au changement de mode d’exploitation de la Norvège à hauteur de 2.9 M€ et à l’impact du "mouvement des Gilets Jaunes", le chiffre d’affaires du pôle radio serait quasi stable en 2018
" explique NRJ Group.

Le pôle diffusion en progression de 22.2% Les activités digitales poursuivent leur croissance au 4ème trimestre 2018 et enregistrent un chiffre d’affaires en hausse de 3.2 %. Sur l’exercice 2018, la progression des activités digitales est de 10.6 %, portée par la performance des formats audio et vidéo ainsi que par le succès des offres commerciales de la régie locale. Le groupe NRJ Group se positionne comme le 1er groupe privé de radios digitales de France et NRJ est, en outre, la premièreradio de France sur le e-commerce. De plus, 54 % des personnes possédant une enceinte connectée écoutent NRJ.
Le pôle Diffusion enregistre au 4e trimestre 2018 un chiffre d’affaires de 16.8 M€ en hausse de 15.1% par rapport à la même période de l’année précédente. Au titre de 2018, le chiffre d’affaires du pôle Diffusion s’établit à 66.5 M€, en progression de 22.2% par rapport à l’année 2017. Retraité des éléments non-récurrents, le chiffre d’affaires de l’exercice 2018 affiche une croissance organique de 7%, tirée par la progression des activités de diffusion FM et, dans une moindre mesure, de celles des activités TNT.

Fact checking, proximité, podcast : les attentes des Français pour Radio France

Thu, 2019-02-07 08:02
Les résultats de la grande consultation Ma Radio Demain et Ma télé Demain ont été dévoilés en grande pompe ce jeudi soir à la Maison de la radio. Outre la grande mobilisation des Français, il en ressort un fort attachement au service public mais une grande exigence en matière d'information.
Carton plein pour la grande consultation lancée par l'audiovisuel public. 127 109 personnes ont répondu à cette enquête en ligne : "un succès considérable" a souligné Brice Teinturier, de l'institut IPSOS qui a recueilli et analysé les résultats présentés au studio 104 de la Maison de la radio en présence de l'ensemble des cadres de Radio France et France Télévisions et de nombreux auditeurs / téléspectateurs, invités pour l'occasion. "10% des verbatims ont été de véritables déclarations d'amour à leurs radios" a indiqué Sibyle Veil, PDG de Radio France. "Je retiens l'attachement au service public mais une profonde exigence. On doit faire mieux que les autres. Il y a un vrai attachement aux chaînes de radio. A la télévision, c'est un attachement au programme" a réagi Serge Shick, directeur de la stratégie à Radio France.

Priorité à l'information et l'humour Sans grande surprise, c'est l'information, la musique, la culture et la proximité qui ont suscité le plus de réponses concernant Radio France. Le public plébiscite une information fiable et de qualité (68 %) et les programmes culturels (43%). Concernant la qualité de l'information, la lutte contre les fausses nouvelles et la vérification des informations (fact checking) est le plus cité. "Il y a deux niveaux : quand on produit l'information, nous la vérifions, cela fait partie de notre travail. L'autre chose, c'est la circulation de fausses informations sur les réseaux sociaux : là aussi nous devons agir" a souligné Serge Shick dans une interview à La Lettre Pro de la Radio. Le décryptage, l'investigation, et la compréhension de l'actualité internationale sont également des priorités, selon les résultats de cette consultation. Sur les deux médias, cela se traduit aussi par un fort attachement des répondants à la proximité. Sur le divertissement, sans grande surprise, l'humour (57%) figure en tête des attentes à la radio, suivi de la culture générale (53%) et du direct (33%).
Enfin sur l'accessibilité des contenus, les Français plébiscitent davantage de diffusion sur les plateformes digitales dédiées (79%) et des podcasts mélangeant réécoute et productions originales (53%).

Retrouvez l'ensemble de cette étude : ICI



Fred Musa invité de "La Mécanique des Ondes"

Thu, 2019-02-07 07:39
La prochaine émission de La Mécanique des Ondes" sur Fréquence Protestante (100.7 à Paris et en Île-de-France) sera diffusée ce mardi 12 février à 13h15. L'animateur Fred Musa y racontera son parcours radio et ses souvenirs, ses débuts sur Voltage FM et Radio Enghien jusqu'à Skyrock où il officie depuis 1992. Le tout sera illustré par quelques archives sonores.
"La Mécanique des Ondes" est une émission qui reçoit chaque deuxième mardi du mois des acteurs du monde de la radio qui viennent raconter leurs carrières radiophoniques et leur passion pour ce média. Hedi a repris depuis un an l’animation de cette émission déjà présente dans la grille de Fréquence Protestante depuis 4 ans. Au cours de l'année passée, il a ainsi reçu Florian (animateur sur Latina), Pascal Langlois, Eric Madelon, Linda Lorin, Emilie Mazoyer, Laurent Petitguillaume, Fred Pierre (directeur de l’antenne et des programmes de Vivre FM), Jean-Mathieu Pernin, Dom Kiris, Francis Zégut et Luc Frelon (programmateur musical à Fip).
L'émission est aussi présente sur Facebook et Twitter. Elle est également proposée en podcast dans la foulée sur le site de Fréquence Protestante et dans la soirée même sur Mixcloud.

Journée mondiale de la radio : diffusez les spots de promotion

Thu, 2019-02-07 07:17
Le 13 février 2019, l'Unesco célébrera la 8e édition de la Journée mondiale de la radio. Cette journée marque l’occasion pour le monde entier de célébrer la radio et son impact sur nos vies. Sur cette base, la Journée mondiale de la radio 2019 sera célébrée sous le thème : "Dialogue, tolérance et paix". Les radios sont invitées à promouvoir cette initiative.
Pour rejoindre et participer à la célébration de la Journée mondiale de la radio, les stations de France et d'ailleurs sont invitées à programmer dès aujourd'hui des spots spécifiques qui mettent en avant cet événement. Des spots pour fêter l’importance de la radio "dans la poursuite d'un monde plus pacifique et plus tolérant" explique l'Unesco. L'organisation met aussi à leur disposition des ressources (logos, images, entretiens...).
Par ailleurs, un grand concours international est organisé par l'European Radio Show (Salon de la Radio). L'objectif est récompenser une production sonore dans chacune des 6 langues de l'Unesco. En jeu, 6 dotations de 3 800 euros chacune. Les radios doivent rapidement s'inscrire sur un site dédié : World Radio Contest.

Spot 01
Spot 02
Spot 03
Spot 04
 

Le poids de la radio en Espagne et au Portugal

Thu, 2019-02-07 06:40
Pays mis à l'honneur lors de la dernière édition du Salon de la Radio et de l'Audio Digital, l'Espagne et le Portugal dispose de marché méconnus mais atypiques. L’Espagne est le marché européen doté du plus grand nombre de radios : 1 868 services en janvier 2019 selon l’EBU (le double, semblerait-il, si on comptabilise les radios "alégales", c'est-à-dire hors régulation).
Des services nationaux, régionaux et locaux composent le paysage espagnol. Paysage espagnol qui se caractérise aussi par le nombre élevé de radios municipales gérées par des conseils municipaux. Quant au service public, il motorise un service généraliste, un service de musique classique, une station de musique alternative pour les jeunes, une chaîne de nouvelles et une chaîne régionale pour la Catalogne. Il existe au total 1 202 stations publiques. Ajoutons-y 443 commerciales et 223 stations communautaires ou universitaires Au Portugal, l'offre radiophonique est largement dominée par les radios commerciales. Elles sont 243 recensées en ce début d’année, du Minho à l’Algarve. RTP, le radiodiffuseur public dispose de 3 services nationaux (Antena 1, une généraliste, Antena 2, une chaîne culturelle et Antena 3 orientée vers le jeune public).










Spotify ambitionne de devenir le champion du podcast

Wed, 2019-02-06 15:03
Le service de diffusion de musique en streaming rachète deux spécialistes du podcast, aux Etats-Unis, dans la production et la création. Une annonce qui démontre, une fois de plus, le dynamisme du marché de l'audio, notamment autour des contenus non linéaires. Spotify ambitionne de devenir l'un des premiers producteurs de podcasts dans le monde.
C'est une annonce qui en dit long sur l'engouement et le potentiel autour du podcast, surtout quand il s'agit de la première plateforme de streaming au monde. Le Sudéois Spotify, aux 200 millions d'utilisateurs actifs mensuels dont la moitié en version gratuite, annonce la signature d'un accord définitif portant sur l'acquisition de Gimlet Media Inc, producteur indépendant de contenu de podcast, et Anchor, société leader sur le marché des services de création, d’édition et de monétisation de podcast. Les termes des transactions n'ont pas été divulgués.
Studio et outils pour créateurs Avec ces acquisitions, Spotify ambitionne de devenir, à la fois, le premier producteur de podcasts et la principale plateforme pour les créateurs de podcast. Gimlet apportera à Spotify son studio de podcast avec des capacités dédiées au développement IP, à la production et à la publicité. Anchor apportera sa plateforme d'outils pour les créateurs de podcast et sa base de créateurs.
"Ces acquisitions vont considérablement accélérer notre cheminement pour devenir la principale plateforme audio du monde, donner aux utilisateurs du monde entier l'accès au meilleur contenu de podcast, améliorer la qualité de notre expérience d'écoute et améliorer la marque Spotify", a déclaré, à Business Wire, Daniel Ek, Spotify. co-fondateur et PDG.
Les transactions devraient être clôturées au premier trimestre de 2019.

Mouv' : la Cour des comptes préconise un basculement en tout digital

Wed, 2019-02-06 13:04
Dans son rapport annuel 2019, la Cour des comptes consacre une large partie à Radio France où l'ensemble des grands enjeux sont balayés. Comme à son habitude, la juridiction ne mâche pas ses mots. Elle propose, notamment, un basculement de la station jeune de Radio France, qui coûte près de 10 millions d'euros par an, sur le tout digital. La Présidence rappelle que l'audience progresse et que des économies ont été réalisées.
On pensait que Mouv' était sauvée, mais la Cour des comptes semble vouloir remettre le sujet sur la table. Relancée en 2014 autour du concept de cultures urbaines, la station jeune de Radio France reste à la traîne sur le front des audiences alors ses grandes soeurs multiplie les records, notamment France Inter. Il faut rappeler que Mouv' dispose d'une couverture FM nettement limitée à Paris et quelques villes. Dans son rapport 2019, la juridiction en charge de contrôler la bonne utilisation des fonds publics, n'y va pas pas quatre chemins : "La radio Mouv’ n’a pas relevé le défi de la FM (...) son audience reste faible : 0,7 %, en deçà du 1 % prévu par le COM (Contrat d'Objectif et de Moyens) pour 2017 et son coût (environ 9,8 M€ par an) est stable".
Suppression des programmes locaux de Fip ? La Cour des comptes relève néanmoins que "les audiences numériques progressent, ce qui met à l’ordre du jour la bascule de cette antenne vers le tout digital, mode de diffusion adapté à la moyenne d’âge de ses auditeurs (29 ans)".
Dans sa réponse, la PDG de Radio France observe, au contraire, que "le virage éditorial pris par cette chaine porte ses fruits sur tous les supports". Elle relève la progression d'audience entre 2014 et 2018 "de 165 000 auditeurs à 439 000 auditeurs, dans un environnement fortement concurrentiel". Chaine largement numérique depuis sa création, Mouv’ est ainsi devenue en mars 2018 le media hertzien le plus jeune de France". Elle estime que "les économies générées par l’abandon des fréquences hertziennes s’élèveraient à 0,9 M€, alors qu’entre 2014 et 2017, le budget de fonctionnement de la chaine a été diminué de 0,5 M€ et les effectifs réduits, notamment par la reconfiguration de la rédaction puis sa mutualisation avec celle de France Info". 
Par ailleurs, la Cour recommande également "la suppression des programmes locaux de Fip". Radio France indique qu'une "réflexion est en cours afin de parvenir à un meilleur aménagement de la présence de Radio France dans les territoires tout en tenant compte de la trajectoire financière de l’entreprise", sans plus de précisions. 

Chantier de la Maison de la radio : "des risques et des incertitudes persistantes"

Wed, 2019-02-06 12:20
Dans son rapport annuel 2019, la Cour des comptes pointe "des risques et des incertitudes persistantes" au sujet du chantier de la Maison de la radio, siège de Radio France. Débuté depuis 2005, le chantier de réhabilitation de la Maison de la radio, n’en finit pas de connaître des allongements de calendrier et des augmentations de dépenses...
"Le COM avait fixé l’objectif d’un achèvement fin 2018 : il est loin d’avoir été atteint" fait remarquer la Cour des comptes. "De nombreux facteurs expliquent ces délais : l’incendie de 2014, le temps nécessaire aux déménagements systématiquement sous-évalué, les perturbations liées aux tensions sociales et à la grève de 2015, les effets en cascade des malfaçons du système de ventilation, les défaillances techniques de l’un des contractants, le fractionnement du désamiantage, et, enfin, l’ajout au programme de la rénovation des studios moyens". Pour la Cour des comptes : "les retards successifs du chantier dégradent le climat social, gênent les réformes de structure et se traduisent par une augmentation continuelle des coûts, désormais portés à 583 M€ (alors qu’un rapport de l’inspection générale des finances de 2004 prévoyait un montant de 307.2 M€ en euros 2017)".

En tout état de cause, pour clarifier les conditions de financement de la fin du chantier, la Cour recommande de présenter les coûts du chantier sur la base du "coût complet prévisionnel" préconisé par le rapport Weiss ; de préciser, phase par phase, la manière dont sont financées les différentes catégories de coûts et de conditionner le versement par l’État des subventions d’investissement et des dotations en capital à l’avancement réel des travaux.
La fin de ce chantier de réhabilitation est prévue pour 2022.

Pages